Le « Trou Noir »

« Descente dans les limbes », cette œuvre consiste en un cube de ciment qui fait office de salle et au milieu duquel se trouve un trou peint en noir, d’une profondeur de 2.5 mètres.

Autant dire tout de suite que ce truc n’a aucun intérêt, mais une fois son entrée achetée, le visiteur arpente désespérément la salle à la recherche de la moindre œuvre qui puisse suscitée le début d’une émotion.

Le noir est si sombre qu’il absorbe quasiment toute la lumière. Impossible de savoir s’il s’agit d’un véritable puits ou simplement une surface plate peinte en noir. Au Portugal, un visiteur a eu le malheur de tomber dans le fameux Trou Noir. Regarder ce trou noir, c’est l’assurance de perdre ses repères. Pas étonnant que quelqu’un finisse par se faire avoir !

Une descente réelle, mais aussi symbolique qui illustre le vide d’un art moderne de plus en plus grotesque. Un art où les couleurs font l’objet de droits exclusifs, faute de pouvoir penser à des œuvres originales et belles.

Creuser un trou est aujourd’hui considéré comme de l’art. C’est triste pour les vrais artistes. Ceux qui se font une spécialité de creuser toujours plus loin dans la bêtise peuvent désormais se faire appeler artistes. C’est une belle promotion qui viendra peut-être avec une indemnité.

Qui sait ce que nous trouvons vraiment dans un trou noir ?

Le site de l’artiste ici L’article de presse sur l’accident ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×
×

Panier